CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Brigitte Horney
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Dorothy Dandridge



Date et Lieu de naissance : 9 novembre 1922 (Cleveland, Ohio, USA)
Date et Lieu de décès : 8 septembre 1965 (West Hollywood, Californie, USA)
Nom Réel : Dorothy Jean Dandridge

ACTRICE
Image
1953 L’appel de la vie (bright road) de Gerald Mayer avec Harry Belafonte, Philip Hepburn & Barbara Randolph
Image
1954 Carmen Jones – de Otto Preminger avec Harry Belafonte, Pearl Bailey, Joe Adams & Brock Peters
Image
1958 Porgy & Bess – de Otto Preminger avec Sidney Poitier, Pearl Bailey, Brock Peters & Sammy Davis Jr.
Image
1960 Le chemin de la peur (Malaga / moment of danger) de Laslo Benedek avec Trevor Howard & Edmund Purdom

Dorothy Jean Dandridge naît le 9 novembre 1922, à Cleveland dans l’Ohio. Fille d’un pasteur et de la comédienne Ruby Dandridge, elle apprend à chanter et danser avec sa mère. Parallèlement, la jeune fille et sa sœur aînée, Vivian, se produisent, sous le nom des Wonder Kids, dans des spectacles religieux au sein d’églises. Le duo sillonne ainsi les Etats-Unis, et elles sont toutes deux très vite repérées par un talent scout de la Metro-Goldwyn-Mayer. En 1932, elles s’installent donc à Hollywood.

En 1934, les sœurs Dandridge sont rejointe par la jeune chanteuse Ella Jones. Ainsi reformé, le groupe se fait désormais appeler les Dandridge Sisters. En 1937, elles apparaissent dans «It can’t last forever» aux côtés de Ralph Bellamy. La même année, Dorothy joue seule, un petit rôle, dans «Un jour aux courses» aux côtés des Marx Brothers, et se fait engager au célèbre Cotton Club. Le trio se reforme en 1939, pour présenter au Center Theater de Broadway, la comédie musicale «Swingin’ the dream» produite par Erik Charell.

Dans les années quarante, Dorothy Dandridge prête sa voix à plusieurs courts métrages d’animation, et joue des rôles de complément dans plusieurs productions cinématographiques, parmi lesquelles: «La fille du péché» (1940) avec John Wayne, «Deux nigauds cow-boys» (1942) avec Bud Abbott et Lou Costello, «Jordan le révolté» (1942) avec Alan Ladd et «Depuis ton départ» (1944) avec Claudette Colbert. Artiste complète, elle chante également, toujours sur les scènes de Broadway, dans «Meet the people» (1940-1941), un spectacle musical de Danny Dare, ainsi que dans l’orchestre de Desi Arnaz.

En 1950, Dorothy Dandridge revient au cinéma dans le rôle de Melmendi la reine d’Ashuba dans «Tarzan en péril» aux côtés de Lex Barker. Trois ans plus tard, elle joue pour la première fois le rôle principal dans «Bright Road», où elle donne la réplique à Harry Belafonte, qui restera un ami fidèle. En 1954, elle décroche le rôle titre de «Carmen Jones» dirigé par Otto Preminger. Le film est un succès, et son extraordinaire prestation lui vaut une nomination aux Oscars. De ce fait, elle devient la première femme noire à devenir une star du cinéma américain. Elle confirme son talent dans «Une île au soleil» (1957) avec James Mason, dans la production franco-italienne «Tamango» avec Curd Jürgens et dans «Porgy & Bess» (1959) avec Sidney Poitier, toujours de Preminger devenu, entre temps, son amant.

Dans les années soixante, Dorothy tourne encore deux films: «Le chemin de la peur» (1960) avec Trevor Howard et «The murder men» (1961) avec James Coburn. En 1962, Christian-Jaque l’engage avec Alain Delon pour tourner un «Marco Polo» qui reste inachevé. Cependant, rencontrant de multiples déboires, tant sur le plan professionnel que personnel, elle décide de reprendre sa carrière de chanteuse.

Quelques jours avant son retour sur scène au Basin Street East de New York, Dorothy Dandridge meurt d’une embolie cérébrale suite à un abus de médicaments. C’était le 8 septembre 1965, à West Hollywood, en Californie. Son corps est inhumé au Columbarium de la Victoire, au cimetière de Forest Lawn, à Glendale en Californie.

© Philippe PELLETIER

copyright
1935Symphonie burlesque ( the big broadcast of 1936 ) de Norman Taurog avec Jack Oakie
CM Teacher’s Beau – de Gus Meins avec Scotty Beckett
1936Easy to take – de Glenn Tryon avec Marsha Hunt
1937It can’t last forever – de Hamilton MacFadden avec Ralph Bellamy
Un jour aux courses ( a day at the races ) de Sam Wood avec Groucho Marx
1938Le cavalier errant ( going places ) de Ray Enright avec Dick Powell
CM Snow gets in your eyes – de Will Jason avec Roger Converse
1940Irène ( Irene ) de Herbert Wilcox avec Anna Neagle
Four shall die / Condemned men – de William Beaudine & Leo C. Popkin avec Niel Webster
Ouragan sur la Louisiane / La fille du péché ( lady from Louisiana / lady from New Orleans) de Bernard Vorhaus avec John Wayne
1941Crépuscule ( sundown ) de Henry Hathaway avec George Sanders
Tu seras mon mari ( Sun Valley serenade ) de H. Bruce Humberstone avec John Payne
    + chansons
Sous le soleil de Polynésie ( Bahama passage ) de Edward H. Griffith avec Madeleine Carroll
The night before the divorce – de Robert Siodmak avec Nils Asther
CM Easy Street – de Dudley Murphy
CM Yes, indeed ! – de Josef Berne & Dudley Murphy
CM Lazybones – de Dudley Murphy avec Hoagy Carmichael
1942Deux nigauds cow-boys ( ride’em cowboy ) de Arthur Lubin avec Bud Abbott
Night in New Orleans – de William Clemens avec Preston Foster
Jordan le révolté ( Lucky Jordan ) de Frank Tuttle avec Alan Ladd
La jungle rugit / Alerte au Congo ( drums of the Congo ) de Christy Cabanne avec Stuart Erwin
Ce que femme veut ( orchestra wives ) de Archie Mayo avec George Montgomery
CM A zoot suit with a reet pleat – de Josef Berne avec Paul White
    + chansons
CM Cow-cow Boogie – de Josef Berne avec Dudley Dickerson
    + chansons
1943Happy go lucky – de Curtis Bernhardt avec Dick Powell
Hit parade of 1943 / Change of heart – de Albert S. Rogell avec John Carroll
1944Depuis ton départ ( since you went away ) de John Cromwell avec Claudette Colbert
Atlantic City – de Raymond McCarey avec Constance Moore
    + chansons
1945Pillow to post – de Vincent Sherman avec Sidney Greenstreet
    + chansons
1950Tarzan en péril / Tarzan et la reine de la jungle ( Tarzan’s peril / jungle queen / Tarzan and the jungle queen / Tarzan’s mate in peril) de Phil Brandon & Byron Haskin avec Lex Barker
1951The Harlem Globetrotters – de Phil Brown & Will Jason avec Thomas Gomez
1953L’appel de la vie ( bright road ) de Gerald Mayer avec Harry Belafonte
    + chansons
Drôle de meurtre ( remains to be seen ) de Don Weis avec Van Johnson
    + chansons
1954Carmen Jones – de Otto Preminger avec Joe Adams
    + chansons
1956La route joyeuse ( the happy road ) de Gene Kelly avec Barbara Laage
1957Une île au soleil ( island in the sun ) de Robert Rossen avec James Mason
Tamango ( la rivolta dell’esperanza ) de John Berry avec Curd Jürgens
1958Terreur en mer ( the decks ran red ) de Andrew L. Stone avec Broderick Crawford
Porgy & Bess – de Otto Preminger avec Sidney Poitier
    + chansons
1960Le chemin de la peur ( Malaga / moment of danger ) de Laslo Benedek avec Trevor Howard
1961The murder men ( Blues for a junkman ) de John Peyser avec James Coburn
1962Marco Polo – de Christian-Jaque avec Alain Delon
    Inachevé
Fiche créée le 18 octobre 2005 | Modifiée le 2 décembre 2015 | Cette fiche a été vue 50188 fois
PREVIOUSMaurizio d’Ancora || Dorothy Dandridge || Vivian DandridgeNEXT