CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Marbœuf
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Berlenti Abdel Hamid



Date et Lieu de naissance : 25 avril 1935 (Beni Suef, Egypte)
Date et Lieu de décès : 1er décembre 2010 (Le Caire, Egypte)
Nom Réel : Nafissa Abdel Hamid Haoisse (برلنتي عبد الحميد)

ACTRICE
Image
1953 Raya et Sekina (Raya wa Sekina / ري وسكينة) de Salah Abou Seif avec Negma Ibrahim & Zouzou Hamdy El-Hakim
Image
1958 Le cœur des vierges (kulub el azara / فيلم: قلوب العذارى) de Hassan Al Iman avec Shadia
Image
1960 L’appel des amants (nida al’ushshaq / نداء العشاق) de Youssef Chahine avec Abdel Ghani Kamar
Image
1964 Le chanteur de la montagne (shadia al djebel / شادية الجبل) de Ahmed Diaeddin avec Hassan Youssef

C’est dans la ville de Beni Suef, sur la rive droite du Nil à une centaine de kilomètre du Caire, que naît Berlenti Abdel Hamid le 25 avril 1935 sous le nom de Nafissa Abdel Hamid Haoisse. Adolescente elle apprend la broderie mais rêve secrètement de devenir actrice. Elle convint ses parents de l’inscrire à l’Institut Egyptien des Arts de la Scène et du Cinéma du Caire. À quinze ans, elle fait ses premier pas sur scène dans la pièce «El Saalouk», deux ans plus tard elle fait sa première apparition à l’écran.

Berlenti Abdel Hamid est belle et tout s’enchaîne rapidement. Sur scène, elle joue dans l’adaptation du «Conte des deux cités» de Charles Dickens. L’année suivante, Salah Abou Seif lui offre un jolie rôle dans «Raya et Sekina» dont le couple vedette est Negma Ibrahim et Zouzou Hamdy El-Hakim. Cantonnée dans les personnages de séductrices, elle travaille pour des cinéastes de renom tels que: Henry Barakat, Mahmoud Zulfikar, Hussein Fawzi et Ezzel Dine Zulficar. En 1960, dans son meilleur film, «L’appel des amants» de Youssef Chahine, elle incarne une jeune femme qui s’enfuit de son village après avoir été témoin d’un meurtre. Elle tombe amoureuse d’Abdou interprété par Shokry Sarhan, mais tout va mal finir car les deux amants sont tués par un personnage maléfique joué par Farid Chawki. Sa carrière prend fin en 1988, après le tournage de la série télévisée «Une créature nommée femme».

Dans les années soixante, Berlenti Abdel Hamid se marie secrètement avec Abdel Hakim Amer avec qui elle aura un fils. Son mari est le chef d’état-major de l’armée égyptienne et le Ministre de la défense depuis 1956. Il a été le premier vice-président de Gamal Nasser de 1958 à 1965. Après la défaite de l’Egypte à la guerre des «6 jours» (du 5 au 10 juin 1967), le Maréchal Amer est démis de toutes ses fonctions et mis à la retraite anticipée. En août, Amer, cinquante officiers et deux anciens ministres, sont arrêtés pour avoir prétendument fomenté un coup d’Etat pour renverser Nasser. Amer est alors maintenu en résidence surveillée dans sa villa de Gizeh. Il meurt dans des circonstances mystérieuses le 14 septembre 1967. Certains disent qu’il s’est suicidé tandis que d’autres, y compris Berlenti Abdel Hamid, disent qu’il a été empoisonné par des agents du gouvernement. Au début des années 2000, l’actrice est impliquée dans une bataille juridique avec l’équipe qui envisage de faire un film basé sur la vie de son défunt mari. Le script a été rejeté par les censeurs en 2004. En 2009, la société de production obtient une décision positive de la Cour qui a renversé la décision de la censure et approuve enfin le projet qui finalement ne sera jamais tourné. En 2000, une émission de télévision israélienne dévoile que Berlenti Abdel Hamid, avec trois autres actrices égyptiennes: Hind Rostom, Nadia Lotfi et Mariam Fakhreddine, avait travaillé pour le Mossad (Service Secret Israélien). Une accusation démentie par les intéressées.

Berlenti Abdel Hamid écrit deux autobiographies, portant surtout sur ses années passées dans l’antichambre du pouvoir, auprès d’Abdel Hakim Amer. Le premier livre rédigé à la hâte en 1992 «Moi et le Maréchal»; le second plus riche en documents et en révélations en 2002 «La route vers ma destinée… à Amer». Victime d’un accident vasculaire cérébral en novembre 2010, Berlenti Abdel Hamid est transportée à l’Hôpital des Forces Armées de Maadi, un quartier chic du Caire. L’icône de l’âge d’or du cinéma égyptien y meurt une semaine après, le matin du 1er décembre, elle avait 75 ans.

© Pascal DONALD

copyright
1952Jour de Pâques (شم النسيم ) de ? avec Samira Ahmed
1953Raya et Sekina ( Raya wa Sekina / ري وسكينة ) de Salah Abou Seif avec Negma Ibrahim
1954La vie… l’amour ( al hayat… al houbb / لحياة لحب ) de Seif Eddine Chawkat avec Yehia Chahine
Les jours les plus heureux ( سعد الايام ) de Tarit Hussein avec Youssef Wahby
Toujours avec toi ( daiman maak / دايماً معاك ) de Henry Barakat avec Faten Hamama
L’histoire de mon amour ( oussit hobi / قصة حبي ) de Henry Barakat avec Farid El Atrache
1955La ruelle des fous ( darb al-mahabil / درب المهابيل ) de Tewfik Saleh avec Shukry Sarhan
Le bruit du bracelet / Tintement du khoulkhal ( rannet el kholkhal / رنة الخلخال) de Mahmoud Zulfikar avec Choukri Sarhane
1956Ismaïl Yassine au musée de cire ( إسماعيل يس في متحف الشمع / Ismail Yassine fil madhaf el shami) de Essa Karama avec Ismail Yasseen
Amour et humanité ( hub wa insania / حب وإنسانية ) de Hussein Fawzi avec Abdel Salam Al Nabulsy
Comment t’oublier (فيلم: ازاى انساك ) de ? avec Reyad El Kasabgy
Le fugitif de l’amour / Monsieur fuit l’amour ( hareb minel hub / هارب من الحب ) de Ezzel Dine Zulficar avec Mahmoud Zulfikar
1957La maison cachée du prophète ( bayt Allah al haram / حملة ابرهه على بيت الله الحرام ) de Ahmed Al Toukhi avec Omar Al Hariri
La vie d’une prostituée ( hayah khaneya / حياة غانية ) de ? avec Hussein Riad
1958Sultan ( soultan / سلطان ) de Niazi Mostafa avec Rushdy Abaza
Le cœur des vierges ( kulub el azara / فيلم: قلوب العذارى ) de Hassan Al Iman avec Shadia
La fille du désert ( bint el Badya / فيلم: بنت الباديه ) de Ibrahim Emara avec Ibrahim Emara
1959Rêves de jeunes filles ( ahlam al banat ) de Youssef Maalouf avec Abdel Salam Al Nabulsy
Sombre Sinaï ( samra Sina / سمراء سيناء ) de Niazi Mostafa avec Yehia Chahine
Scandale à Zamalek ( fadiha fil Zamalik / فضيحة فى الزمالك ) de Niazi Mostafa avec Omar Sharif
Le secret du chapeau mystère ( sirr taqiyyat al ikhfa / سر طاقية الإخفاء ) de Niazi Mostafa avec Ahmed Farahat
1960L’amour dans le cirque ( gharam fil cirque / غرام فى السيرك ) de Hussein Fawzi avec Ismail Yasseen
L’appel des amants / La complainte des amoureux ( nida al’ushshaq / نداء العشاق ) de Youssef Chahine avec Abdel Ghani Kamar
Conflit dans la montagne ( seraa fil jebel / صراع فى الجبل ) de Houssam El-Din Mustafa avec Rushdy Abaza
1961Zizette ( Zezt ) de Sayed Essa avec Yehia Chahine
1962Les trois diables / Les trois voyous ( el shayatin el talata / الشياطين الثلاثة ) de Houssam El-Din Mustafa avec Ahmed Ramzi
1963Les jours d’autrefois ( ayyam zaman ) de Youssef Wahbi avec Youssef Wahbi
1964Le chanteur de la montagne ( shadia al djebel / شادية الجبل ) de Ahmed Diaeddin avec Hassan Youssef
1976Le nid paisible / Le nid tranquille ( al ichch al hadi / العش الهادئ ) de Atem Salef avec Ibrahim Saafan
1986Madame… au nom de qui ? (الهانم بالنيابة عن مين ) de Ahmed Khadr avec Abdel Moneim Ibrahim
1988Un mariage dans le secret (جواز في السر ) de Hassan Hafiz avec Saeed Saleh
Fiche créée le 15 décembre 2010 | Modifiée le 8 novembre 2014 | Cette fiche a été vue 10915 fois
PREVIOUSMahmoud Abdel Aziz || Berlenti Abdel Hamid || Alfred AbelNEXT