CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lyne Clevers
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Judy Holliday



Date et Lieu de naissance : 21 juin 1921 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 7 juin 1965 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Judith Tuvim

ACTRICE

Judy Holliday est née Judith Tuvim, le 21 juin 1921, à New York City. Très tôt, la jeune fille développe un intérêt pour la vie artistique et excelle dans plusieurs représentations théâtrales de l’Université de Yale. Ses études terminées, elle décroche, en 1938, un poste de standardiste au Mercury Theater de Orson Welles et débute sur les planches d’un cabaret avec Adolph Green et Betty Comden dans un groupe appelé «The Revuers». Progressivement, cette travailleuse acharnée enchaîne les spectacles sur toutes les scènes de l’Est américain.

En 1944, le trio est sollicité par la Twentieth Century Fox pour apparaître dans «Montmartre à New-York» aux côtés de l’excentrique Carmen Miranda. Elle joue, en solo, des rôles minuscules dans deux autres films du studio, mais peu satisfaite des propositions, elle repart pour New-York poursuivre brillamment sa carrière sur scène. Après cinq ans d’absence, elle revient à Hollywood pour reprendre le rôle de Doris Attinger qu’elle a joué triomphalement sur les planches de Broadway, dans «Madame porte la culotte» de George Cukor. Avec cette production et face au couple mythique Katharine Hepburn et Spencer Tracy, Judy s’impose d’emblé comme l’une des vedettes les plus en vue de la cité des anges.

En 1950, Judy Holliday signe avec la Columbia pour l’adaptation cinématographique d’un autre succès théâtral: «Comment l’esprit vient aux femmes », aux côtés de William Holden et une nouvelle fois dirigé par Cukor. Le film fait un triomphe et Judy remporte l’Oscar de la meilleure actrice et un Golden Globe pour sa pétillante interprétation. Mais le succès est amer, la jeune star est soupçonnée par le F.B.I. d’affinités avec le parti communiste et doit se défendre devant la commission du Gouverneur McCarthy. Son activité professionnelle en subi les conséquences et elle ne tourne que deux films en trois ans: «Plaisir d’amour» (1951) et «Une femme qui s’affiche» (1953), tous deux toujours réalisés par Cukor. Après plusieurs auditions, les membres du tribunal sont convaincus de sa non appartenance au parti. Elle est blanchie de toutes accusations et son nom est rayé de la «liste noire».

En 1954, Judy Holliday partage l’affiche avec son ami Jack Lemmon pour «Phffft !». En 1956, elle tourne dans deux productions de Richard Quine: «Une Cadillac en or massif» et «Pleine de vie». Puis, une nouvelle fois, elle disparaît de l’écran pour quatre années, se consacrant uniquement à la scène.

En 1960, la Metro Goldwyn Mayer lui offre le rôle principal dans «Une fille du tonnerre» avec Vincente Minnelli derrière la caméra et Dean Martin comme partenaire. Malgré le succès, ce sera la dernière prestation de Judy Holliday pour le cinéma. Elle se sait déjà gravement malade et décide alors de se consacrer uniquement au théâtre qui reste sa vraie passion. En 1963, au Majestic Theatre de Broadway, elle triomphe dans la comédie musicale «Hot spot».

Actrice exceptionnelle dont le talent n’aura rayonné que sur une petite douzaine de films, Judy Holliday s’éteint trois semaines avant son quarante-quatrième anniversaire, après une longue bataille contre un cancer du sein. C’était très exactement le 7 juin 1965, à New York (USA).

© Philippe PELLETIER

copyright
1938 CM Too much Johnson – de Orson Welles avec Joseph Cotten
1944Montmartre à New York / L’histoire de Greenwich Village ( Greenwich Village ) de Jack O’Connell avec Don Ameche
Winged victory – de George Cukor avec Lee J. Cobb
1945Quand l’amour manœuvre / Pour nos gars en uniforme ( something for the boys ) de Lewis Seiler avec Carmen Miranda
1949Madame Porte-la-Culotte ( Adam’s rib ) de George Cukor avec Spencer Tracy
Un jour à New York ( on the town ) de Stanley Donen & Gene Kelly avec Frank Sinatra
    Seulement voix
1950Comment l’esprit vient aux femmes ( born yesterday ) de George Cukor avec William Holden
    Oscar de la meilleure actrice, USA

    Golden Globe de la meilleure actrice de cinéma – Catégorie comédie ou musical, USA
1951Plaisir d’amour / Je retourne chez maman ( the marrying kind ) de George Cukor avec Aldo Ray
1953Une femme qui s’affiche ( it should happen to you ) de George Cukor avec Peter Lawford
1954Phffft ! – de Mark Robson avec Jack Lemmon
1956Une Cadillac en or massif ( the solid gold Cadillac ) de Richard Quine avec Paul Douglas
Pleine de vie ( full of life ) de Richard Quine avec Richard Conte
1960Un numéro du tonnerre ( bells are ringing ) de Vincente Minnelli avec Dean Martin
Des clowns par millier ( a thousand clowns ) de Fred Coe avec Jason Robards Jr.
    Seulement lyriques
Fiche créée le 3 novembre 2005 | Modifiée le 22 juillet 2012 | Cette fiche a été vue 5053 fois
PREVIOUSTicky Holgado || Judy Holliday || Celeste HolmNEXT