CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de René Berthier
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Suzy Delair



Date et Lieu de naissance : 31 décembre 1917 (Paris, France)►
Date et Lieu de décès : 15 mars 2020 (Paris, France)►
Nom Réel : Suzanne Pierrette Delaire

ACTRICE
Image
1947 Quai de Orfèvres – de Henri-Georges Clouzot avec Louis Jouvet, Simone Renant & Bernard Blier
Image
1948 Pattes blanches – de Jean Grémillon avec Paul Bernard, Fernand Ledoux, Michel Bouquet & Louise Sylvie
Image
1949 Lady Paname – de Henri Jeanson avec Louis Jouvet, Henri Guisol, Jane Marken & Raymond Souplex
Image
1973 Les aventures de Rabbi Jacob – de Gérard Oury avec Louis de Funès, Claude Giraud & Marcel Dalio

Fille d’un sellier-carrossier et d’une couturière, Suzy Delair naît le 31 décembre 1917 à Paris, sous le vrai nom de Suzanne Delaire. Adolescente, elle est apprentie modiste mais ne rêve que de comédie. Ainsi, elle commence par faire de la figuration sur scène et au cinéma.

Dès les années trente, Suzy Delair multiplient les apparitions sur écran, notamment dans des films dont les vedettes sont Albert Préjean et Danielle Darrieux. Parallèlement, elle se produit dans des revues aux Bouffes-Parisiens ou à Bobino ainsi qu’aux Folies-Belleville, où elle se fait remarquer par Suzy Solidor. En 1941, elle compose une chanteuse de cabaret dans «Le dernier des six» réalisé par Georges Lacombe, sur un scénario signé Henri-Georges Clouzot dont elle devient la compagne et l’interprète fétiche. Devenu réalisateur, Clouzot lui offre deux rôles marquants, celui de la petite amie du Commissaire Wens, interprété par Pierre Fresnay, dans «L’assassin habite au 21» (1942) et la chanteuse Jenny Lamour, épouse de Bernard Blier, dans «Quai des orfèvres» (1947) avec Louis Jouvet. Dans ce dernier film, elle chante «Avec son tra-la-la» de Francis Lopez, un des titres de sa carrière discographie qui se poursuit jusqu’au début des années soixante.

En mars 1942, Suzy Delair est invitée à visiter les studios cinématographiques de la UFA, en Allemagne. Elle a quelques ennuis à la Libération, trois mois d’interdiction de travailler, mais retrouve rapidement les chemins des plateaux. Elle interprète une chanteuse de music-hall mémorable dans «Lady Paname» (1949) de Henri Jeanson où elle retrouve Louis Jouvet, elle est la partenaire de Stan Laurel et Oliver Hardy dans leur dernier film «Atoll K» (1950). Elle partage l’affiche avec Fernandel du film de Jean Boyer «Le couturier de des dames» (1956), tandis qu’elle se voit infliger une fessée mémorable par Maria Schell dans «Gervaise» (1955) de René Clément. À la fin des années cinquante, Suzy Delair s’éparpille: cinéma, théâtre ou music-hall. Sur les écrans, elle n’obtient que des seconds rôles sous la direction de Luchino Visconti dans «Rocco et ses frères» (1960) et Marcel Carné dans «Du mouron pour les petits oiseaux» (1962). Sur scène, elle joue l’opérette «Mobylette» (1952) mise en scène par Jean-Marc Thibault, est dirigée par Jean-Louis Barrault dans «La vie parisienne» (1959) au Théâtre du Palais-Royal ou Jean Desailly dans «L’ours» (1962) de Anton Tchekhov avec Daniel Ivernel.

En 1973, Suzy Delair apparaît dans «Les aventures de Rabbi Jacob» de Gérard Oury où elle compose la dentiste hystérique Germaine Pivert épouse de Louis de Funès. Malgré les qualités indéniables de son interprétation et le succès du film, ses dernières prestations se limitent à des seconds rôles dans des séries télévisées, «Le mythomane» (1980) avec Francis Perrin et «L’âge vermeil» (1984) où elle retrouve des aînés du cinéma comme Danielle Darrieux, Jean-Pierre Aumont et Renée Faure. Elle justifie son parcours atypique de la manière suivante: «Sans doute me fait-on payer à la fois de ne pas appartenir à des chapelles, les aventures masculines auxquelles j’ai parfois sacrifié ma carrière, et surtout, mon refus de flirter quand il aurait fallu le faire...». Dès les années quatre-vingts, elle disparaît de la vie publique à l’exception d’un hommage rendu à la Cinémathèque en 2004. Elle s’éteint à l’âge vénérable de 102 ans, le 15 mars 2020.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1930Un caprice de la Pompadour – de Willy Wolff & Joe Herman avec André Baugé
1932La dame de chez Maxim’s – de Alexander Korda avec André Lefaur
Violettes impériales – de Henry Roussell avec Georges Péclet
1933Touchons du bois / Soyons sérieux – de Maurice Champreux avec Armand Bernard
Professeur Cupidon – de Robert Baudouin & André Chemel avec Pierre Bertin
Casanova – de René Barberis avec Ivan Mosjoukine
1934La crise est finie / Finie la crise – de Robert Siodmak avec Albert Préjean
Dédé – de René Guissart avec Pierre Piérade
L’or dans la rue – de Curtis Bernhardt avec Raymond Cordy
1936Prends la route – de Jean Boyer avec André Alerme
1941Le dernier des six – de Georges Lacombe avec Pierre Fresnay
1942Défense d’aimer – de Richard Pottier avec Louis Salou
L’assassin habite… au 21 – de Henri-Georges Clouzot avec Noël Roquevert
1943La vie de Bohème – de Marcel L’Herbier avec Louis Jourdan
1946Copie conforme – de Jean Dréville avec Louis Jouvet
1947Quai de Orfèvres – de Henri-Georges Clouzot avec Bernard Blier
Par la fenêtre – de Gilles Grangier avec Bourvil
1948Pattes blanches – de Jean Grémillon avec Paul Bernard
1949Je suis de la revue ( botta e risposta ) de Mario Soldati avec Louis Armstrong
Lady Paname – de Henri Jeanson avec Raymond Souplex
1950Souvenirs perdus – de Christian-Jaque avec Pierre Brasseur
Atoll K. ( Utopia / escapade / Robinson Crusoeland ) de Léo Joannon avec Stan Laurel
1954Un fil à la patte – de Guy Lefranc avec Noël-Noël
1955Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Jean Marais
Gervaise – de René Clément avec François Périer
1956Le couturier de ces dames – de Jean Boyer avec Fernandel
1959Les régates de San Francisco – de Claude Autant-Lara avec Folco Lulli
1960Rocco et ses frères ( Rocco e i suoi fratelli ) de Luchino Visconti avec Alain Delon
1962Du mouron pour les petits oiseaux – de Marcel Carné avec Paul Meurisse
1965Paris brûle-t-il ? – de René Clément avec Kirk Douglas
    Scènes coupées au montage
1973Les aventures de Rabbi Jacob – de Gérard Oury avec Louis De Funès
1975Oublie-moi Mandoline – de Michel Wyn avec Jean-Pierre Darras
Fiche créée le 7 février 2009 | Modifiée le 24 juin 2020 | Cette fiche a été vue 12180 fois
PREVIOUSMichel Delahaye || Suzy Delair || Gil DelamareNEXT